Comment les riches ont façonné et neutralisé le mouvement écologiste grand public (par Michael Barker) – Le Partage

Le texte qui suit est une traduction d'un article d'un chercheur indépendant australien, Michael Barker, initialement publié (en anglais) à cette adresse, le 11 janvier 2010. Il est à la fois long et dense. On y trouve un certain nombre d'acronymes et de noms d'institutions ou d'organisations à rallonge. Cependant, ce qu'il expose est d'une importance capitale pour ceux qui s'intéressent à l'écologie. L'histoire méconnue qu'il met en lumière démontre clairement comment les divers responsables du désastre écologique et social en cours, les principaux intérêts financiers, les individus les plus riches et puissants, sont parvenus à coopter et à organiser eux-mêmes le mouvement environnemental (ou plutôt, un simulacre de mouvement environnemental) censé s'opposer à leurs pratiques destructrices. C'est ainsi qu'ils ont pu désamorcer la préoccupation grandissante des populations à l'égard du sort réservé au monde naturel, et qu'ils ont pu protéger le...

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *