Catalogne : l’Union européenne joue un jeu dangereux

Il a fallu attendre mercredi après-midi pour que l’Union européenne sorte enfin de son silence à propos de la situation en Catalogne, alors que depuis plusieurs jours, l’Europe entière, et le monde, étaient submergés d’images et de commentaires sur les violences commises par la police espagnole contre les électeurs catalans lors de la journée de referendum de dimanche dernier. C’est Frans Timmermans, le 1er vice-président de la Commission européenne qui a fini par récupérer la patate chaude. Mais si l’on en juge par les conditions rocambolesques dans lesquelles la question de la Catalogne a finalement réussi à être évoquée au Parlement européen, rien ne laisse supposer qu’il l’ait fait avec beaucoup de conviction.

Le diable, dans ces moments là, résidant dans les détails, rappelons que malgré la demande de nombreux députés qui voulaient voir la crise espagnole normalement débattue à l’occasion de la session du Parlement, ce n’est…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *