“Areva au Niger : un environnement sacrifié”

Depuis 2002, l’association Aghirin’man (“le bouclier de l’âme” en Tamashek) et la
CRIIRAD [1] réalisent des analyses radiologiques et documentent les problèmes de contamination dans la
région d’Arlit (nord du Niger) causés par les filiales d’Areva qui y extraient
de l’uranium pour nos centrales nucléaires depuis plus de 50 ans (d’abord
via la COGEMA, puis via Areva).

Quinze ans après les premières alertes, huit ans après les déclarations d’Areva en réaction au
scandale, qu’est-ce qui a changé à Arlit ? Hélas, pas grand chose – en
tout cas pas suffisamment. Areva a bien pris des engagements
“volontaires”, et même annoncé la création avec des associations d’un
“Observatoire de la Santé” censé faire le bilan sur l’état sanitaire des
travailleurs et anciens travailleurs des mines. Les associations ont
finalement jeté l’éponge, et Areva continue à extraire de l’uranium. Et
la population locale ? elle reste impuissante face à la…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *