À quand la Clause Molière sur la presqu’île scientifique ?


Fervent défenseur de la « clause Molière », Laurent Wauquiez veut imposer que le français soit utilisé sur les chantiers dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes est le maître d’œuvre. L’aboyeur en chef à la Région, a même annoncé la création d’une « brigade de la langue » chargée de contrôler la « bonne pratique de la langue de Molière sur les chantiers » (20 minutes, 14/03/2017). Va-t-elle être également déployée dans toutes ces entreprises que la région soutient en déversant des millions d’euros, et qui n’utilisent plus que la langue de Shakespeare ? Va-t-elle être envoyée à STMicroelectronics, qui a bénéficié de centaines de millions d’euros d’argent public ces dernières années, dont le slogan est « life.augmented » et dont les réunions se tiennent en anglais ? Va-t-elle visiter toutes ces start-up que la région arrose, qui ne parlent qu’en pitch, feedback, BtoB, monitoring, market place ? Va-t-elle s’intéresser…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *