​La correspondante de TV5 sous pression au Togo

Alors qu’un vaste mouvement de contestation populaire anime la capitale Lomé depuis le 9 août, les autorités ont coupé la 3G depuis le début de la semaine dernière et du 7 au 10 septembre, les communications internet étaient également inaccessibles. Les services reviennent lentement à la normale. Certains journalistes sont pour leur part sujets à des intimidations visant à les empêcher de couvrir ces manifestations.

Dernier exemple en date, le retrait d’accréditation, le 6 septembre, et les menaces contre la correspondante de TV5 Monde et France 24 au Togo, Emmanuelle Sodji. Cette décisions fait suite à plusieurs courriers envoyés à TV5Monde par le ministère de la Communication togolais se plaignant du travail de la journaliste et menaçant de couper le signal de la chaîne si celle-ci continuait ses reportages sur le Togo. La journaliste demeure à ce jour accréditée pour France 24.

Depuis plusieurs semaines, Emmanuelle Sodji…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *